Países en los que ha trabajado:
Chile – Argentina – Uruguay – Brasil – Mexico – España – Portugal – Francia – Belgica – Luxemburgo – Holanda – Alemania – Polonia – Eslovaquia – Eslovenia – Bulgaria – Serbia – Macedonia- Bosnia Herzegovina – Turquia – Italia – Grecia – Suiza – Austria – Singapur – Irak.

TRINIDAD ALBONICO

Est née à Santiago du Chili en 1984. Elle étudie d’abords la photographie à Cordoba (Argentine) ou elle découvre l’univers du cirque de rue.

En 2006 , en tant que jongleuse, elle part pour sa première tournée circassienne dans le nord de l’ Argentine avec le groupe de musique et cirque »corazon de manzana », elle présente des numéros de cirque pendant les concerts.

Une année plus tard, elle crée avec une amie le duo Tacha, avec lequel elles parcourent le Chili, et l’ Argentine avec une spectacle de cirque et musique de rue.
Plus tard de retour au chili elle participe à divers Cabarets avec un numéro intitulé « imagenes con oxigeno( images avec de l’oxygene) » qui mêle cirque et photographie.

En 2007 elle voyage pour le première fois en Europe, pendant 5 ans elle parcourt divers pays (Espagne, Italie, france, Portugal, Allemagne, Autriche, Suisse, Pays-bas, Belgique, Luxembourg, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Grèce, Bulgarie, Serbie, Bosnie, Croatie, Turquie) avec la caravane « la mecha » experimentant diverses formes d’art de rue.

En 2011 elle rejoint le groupe « familia krapushnikov » à Berlin, qui présente un spectacle de cirque et théatre qu’ils jouent dans plusieurs villes d’allemagne. La même année elle crée avec la contortsioniste française Anaelle molinario le « Duoh! la la ! » ensemble elles jouent dans un grand nombre de festivales de rue en Europe et reçoivent divers prix.
Pendant l’année 2013 elle se spécialise en antipodisme avec le maitre Piraja à « l’école national du brésil » (rio de janeiro) en 2014 à lieu la première de son spectacle en solo intitulé « Trifasica »,

Au fil du temps, ce spectacle a eu une nouvelle réinvention jusqu’en 2016 devenir un nouveau spectacle appelé « si le monde était l’inverse ».

Elle est actuellement en phase de création d’un show de salle qui rencontre les projections en vieux format (slides, super8) à travers le photo-document et l’antipodisme, appelé « journal quotidien ».

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!